Pêcheries

Le commerce international des produits de la mer au Québec : un portrait des échanges et des produits

Les pêcheries au Québec sont au cœur d’un étonnant paradoxe. Alors que les poissons et fruits de mer pêchés dans les régions du Québec maritime sont massivement exportés , il se trouve que les produits de la mer consommés par les Québécois sont principalement importés. Ce paradoxe doit être davantage connu et mieux compris, à l’heure où l’autonomie alimentaire du Québec est une préoccupation grandissante.

Se réapproprier nos crevettes nordiques

La crevette nordique est une espèce écocertifiée par le Marine Stewardship Council (MSC), une certification reconnue mondialement, et est recommandée par Ocean Wise. Pour qu’une espèce reçoive ces reconnaissances, elle doit être abondante et l’effort de pêche ne doit pas mettre en péril sa pérennité, les méthodes de pêche utilisées doivent être respectueuses de l’écosystème marin où elle se trouve, puis le respect des lois et l'adaptation aux changements basés sur les découvertes scientifiques est de mise dans la gestion.

La crevette nordique décortiquée

L’analyse reconnaît que nous importons plus de crevettes que ce que nous exportons et qu’il y a de la place pour grossir la place de l'espèce du Saint-Laurent dans l’offre alimentaire.

Les pêcheries dans le Saint-Laurent maritime: une économie tournée vers les exportations

La présente capsule vise à présenter les principales caractéristiques de cette économie axée sur les marchés d’exportation, ainsi que les choix de politique publique au Canada et au Québec qui l’ont façonnée au cours des dernières décennies.

Capturer et vendre du crabe des neiges, à l’ère de la COVID-19

Les Québécoises et Québécois sont friands de crabe des neiges, maintenant plus que jamais.
1 2 3 4
1 2 3 4