Alose savoureuse

Alose savoureuse
Alosa sapidissima
American shad
Estuaire fluvialEstuaire moyenEstuaire maritimeGolfe

Statut de la ressource

Vulnérable
!
L'information sur le statut de cette espèce est disponible sur la page du Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs : https://mffp.gouv.qc.ca/la-faune/especes/especes-menacees-vulnerables/
Précision : L'état de l'alose savoureuse semble s'être amélioré un peu dans les dernières années. Néanmoins, plusieurs menaces environnementales à son habitat et à son rétablissement ne permettent pas un changement de statut, selon le Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP). Quelques exemples de menaces : les changements climatiques, la pollution, les espèces envahissantes et les maladies.

Méthodes de cueillette/pêche

L’alose savoureuse doit être pêchée soit à la ligne à main, soit avec une épuisette, un filet maillant, un carrelet ou une trappe en filet.

Contaminants

Ce poisson ne présente généralement pas de concentrations importantes de métaux toxiques (c.-à-d. mercure, cadmium). Comme pour les autres poissons, sa cuisson élimine la présence éventuelle de microorganismes pathogènes comme les parasites. Il importe cependant de s’assurer de sa fraîcheur. Pour les mets consommés crus, comme les sushis, les bols de poké et le ceviche, assurez-vous de n'utiliser que du poisson frais et de bonne qualité pour éviter la présence de microorganismes pathogènes nuisibles. Il est aussi fortement recommandé de préalablement congeler le poisson (-20 °C pour 7 jours), car la congélation détruit également la grande majorité des parasites. Mais bonne nouvelle, les biotoxines ne s’accumulent pas dans le poisson !

Propriétés gustatives

Goût : Chair riche et sucrée, s'approchant de la qualité du saumon.
Texture : Floconneuse, tendre et onctueuse.

Comment l'apprêter

PréparationLa chair crue de l'alose est un peu grisâtre. Cuit, sa couleur varie du beige rosé au brun foncé, la chair la plus foncée étant la plus savoureuse, sans mauvais jeu de mots.
CuissonL'alose a déjà été décrite comme «un porc-épic retourné», ce qui peut rendre la rendre difficile à manger dans son entièreté. La cuisson lente (vapeur ou cuisson à basse température) dissout les petits os. Les filets, grillés ou cuits au four, sont un choix plus populaire. Les œufs d'alose peuvent aussi être mangés, par exemple en les faisant sauter au beurre ou braiser au vin blanc.

Nutrition

Bénéfices particuliersExcellente source de protéines, de vitamine D et de niacine (B3). Source d'acides gras oméga-3.
Recommandations pour les jeunes enfantsPour les enfants en bas âge, il faut éviter de consommer des poissons crus ou partiellement cuits. La santé du Québec n'émet pas de restrictions quant aux quantités limites.
Recommandations pour les femmes enceintes ou allaitantes Pour les femmes enceintes ou allaitantes, il faut éviter de consommer des poissons crus ou partiellement cuits. La santé du Québec n'émet pas de restrictions quant aux quantités limites.
Références

Merci à Mélanie Lemire (ULaval), Yannick Ouellet (Chef) et Louis-Charles Rainville (DSP Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine) pour leur aide à l’écriture et à la révision de cette fiche, écrite par Catherine Fallon.

Références de cette fiche :